Montre Oris ProPilot X Calibre 400 automatique cadran rose bracelet en titane 39 mm

Distributeur officiel

Montre Oris ProPilot X Calibre 400 automatique cadran rose bracelet en titane 39 mm

3 583,33 €
Collection : ProPilot X
Référence : 01 400 7778 7158-07 7 20 01TLC

Mouvement automatique date développé par Oris
Boîtier en titane, 39 mm
Cadran rose
Bracelet en titane avec boucle déployante

Notre avis

La ProPilot X Calibre 400 s’inscrit dans une longue lignée de montres d’aviateur Oris remontant au début des années 1900, mais elle est bien plus que cela : elle réveille en nous les joies de la mécanique.

Le Calibre 400 de la ProPilot X est l’un de nos mouvements automatiques haute performance de nouvelle génération.
Conçus entièrement en interne par nos ingénieurs qualifiés, les mouvements de la série Calibre 400 présentent tous des niveaux élevés d’anti-magnétisme, une réserve de marche de cinq jours et une garantie de 10 ans.

C’est ce que nous appelons la nouvelle norme.

reassuarence-customicon

Paiement Sécurisé

reassuarence-customicon

Click & Collect

reassuarence-customicon

Retours

reassuarence-customicon

Livraisons

Caractéristiques

Diamètre du boitier

39 mm

Matériel du boitier

Titane

Réserve de marche

120 heures

Étanchéité

100 m

Matière du bracelet

Titane

Cadran

Rose

L'essentiel

Marque Oris
Référence 01 400 7778 7158-07 7 20 01TLC
Collection ProPilot X
Diamètre du boitier 39 mm
Matériel du boitier Titane
Réserve de marche 120 heures
Étanchéité 100 m
Verre Saphir bombé
Matière du bracelet Titane
Boucle Déployante
Garantie 2 ans
Cadran Rose

Boitier

Diamètre du boitier 39 mm
Matériel du boitier Titane
Étanchéité 100 m
Verre Saphir bombé
Entre-corne 20 mm
Couronne Vissée

Cadran

Cadran Rose

Mouvement & fonctionnalité

Réserve de marche 120 heures

Bracelet

Matière du bracelet Titane
Boucle Déployante

Oris

En 1904, Paul Cattin (à droite) et Georges Christian (à gauche) rachètent l’usine de montres Lohner & Co, qui a récemment fermé ses portes, et fondent la société Oris dans la petite ville d’Hölstein, en Suisse. Le 1er juin de la même année, les deux horlogers signent un contrat avec le maire, scellant ainsi la création de leur entreprise qu’ils baptisent Oris, du nom d’un ruisseau voisin.

En 1928, à la suite du décès de Georges Christian, son beau-frère, Oscar Herzog devient Directeur Général. Un poste qu’il occupe de 1928 à 1971. Pendant ces 43 ans, Oscar Herzog poursuit le développement d’Oris, malgré les aléas et les défis de l’horlogerie du 20e siècle.

Véritable manufacture de montres, Oris produit ses propres échappements. La société emploie de nombreux horlogers hautement qualifiés. Autre élément important dans l’histoire d’Oris, la manufacture est à cette époque l’une des premières entreprises à offrir aux femmes les mêmes opportunités que celles proposées aux hommes.

En 1956, Oscar Herzog, Directeur Général de la société, recrute un jeune avocat : le Dr Rolf Portmann. Pendant ses 10 premières années au sein de l’entreprise, il est chargé de faire pression sur le gouvernement suisse pour qu’il abandonne la loi du « Statut Horloger », qui empêche Oris d’utiliser des mouvements à échappement à ancre. En 1966, Rolf réussit sa mission et entre ainsi dans l’histoire de l’horlogerie suisse.

Aujourd’hui, Oris confirme son statut de créateur et innovateur de mouvements de haute performance, conçus en interne, en présentant le Calibre 400 à remontage automatique. Ses propriétés antimagnétiques exceptionnelles, sa réserve de marche de 5 jours et sa garantie de 10 ans définissent une nouvelle référence pour l'horlogerie mécanique suisse.

En savoir plus Oris